Above, Electron Microscope Image of E. coli O157:H7 Bacteria (In reality E. coli is not red: the red colour is added as visual aid.)

Above, Electron Microscope Image of E. coli O157:H7 Bacteria (In reality E. coli is not red: the red colour is added as visual aid.)

This is an update to my previous blogs:

Le texte français suit le texte anglais:

2012-10-19- Statement on E. coli O157:H7 Investigation

As announced earlier this week, the cutting and deboning of carcasses has been completed at XL Foods Inc. The Canadian Food Inspection Agency (CFIA) also indicated that it was waiting for test results to come back on meat from these carcasses.  The CFIA ‘s results and those of the company are negative for E. coli. This information is one piece of the Agency’s assessment. The CFIA is now reviewing its observations of deboning and cutting activities, specific E. coli controls, meat hygiene, sampling techniques and overall sanitation in the plant.

These findings, including a plan for next steps, will be finalized over the weekend. The CFIA knows that everyone is eager to have this work completed, and the Agency is certainly moving ahead as quickly as possible but must remain focused on the need to protect consumers.

This week, the CFIA learned that there will be a change in management at Establishment 38. This development will not affect the CFIA’s assessment. The CFIA’s top priority is consumer safety so this facility’s operating license will not be returned until the CFIA is completely satisfied that this plant can produce safe food.

Yesterday, the union representing workers at the plant cast doubt again on the competencies of Canadian Food inspectors in the media. I would like to assure all Canadians that Canada’s food inspectors are professional and do their job diligently.

The CFIA’s priority is food safety, and the CFIA has an important partnership to maintain with plant staff. The CFIA is committed to maintaining a good, open dialogue with XL Food Inc. employees. The CFIA remains open to working with any staff to improve food safety. This is why the Agency has reached out to the union several times, since their first comments made a week ago, to get any evidence or facts they may have. To date, the CFIA has not received any response.

The CFIA would also like to further clarify the foreign audit process. As trading partners, Canada and the United States regularly audit each other’s food safety systems. Canada regularly audits US facilities, and the CFIA’s findings are completely consistent with the types of observations US auditors make when they assess Canadian plants. The bottom line is that any food safety issues identified either in the course of daily inspection or through these audits are addressed immediately. This was the case concerning audits from the last decade and it remains the case today.

The XL Foods Inc. plant has been audited by foreign countries ten times in the past three years. It passed all successfully, demonstrating foreign countries’ confidence in the facility and the CFIA’s oversight capacity. It is only in recent weeks that the plant’s ability to export was suspended.

The CFIA would like to remind everyone that the plant will not be allowed to reopen unless the Agency is confident that food safety controls are being implemented effectively and consistently. When the plant is allowed to reopen, it will resume normal operations under enhanced CFIA oversight, which will continue for as long as the CFIA deems necessary.

Questions and Answers
Recall of Specific Products from XL Foods Inc. – Establishment 38, Brooks, Alberta

Please click on the following text to obtain:

Contact Info:

Canadian Food Inspection Agency (CFIA) / l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA): 1-800-442-2342 / TTY 1-800-465-7735 (8:00 a.m. – 8:00 p.m. Eastern time, Monday to Friday / Heure de l’Est, du lundi au vendredi)

2012-10-19 – Déclaration concernant l’enquête relative à la bactérie E. coli O157:H7

Commen annoncé cette semaine, la découpe et le désossage des carcasses sont terminés à l’usine. En outre, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a indiqué qu’elle attendait les résultats d’analyse de la viande provenant de ces carcasses. Les résultats de l’ACIA ainsi que ceux effectués par l’entreprise se sont avérés négatifs quant à la présence d’E. coli. Mais il ne s’agit que d’une partie de l’évaluation entreprise par l’Agence. L’ACIA examine maintenant ses observations sur les activités de découpe et de désossage, les contrôles liés au E. coli, l’hygiène des viandes, les techniques d’échantillonnage et l’assainissement général de l’usine.

Au cours de la fin de semaine, nous finaliserons l’analyse des données ainsi que la planification des prochaines étapes. L’ACIA sait que tout le monde désire vivement la conclusion de cette enquête, que l’Agence mène avec autant d’empressement que le permet la nature du travail. Il va de soi que l’objectif reste la protection des consommateurs.

Cette semaine, l’ACIA a été informée de l’arrivée prochaine d’une nouvelle équipe de gestion à l’établissement 38. Cette annonce ne modifie aucunement l’évaluation de l’ACIA. Sa priorité demeure la protection des consommateurs. C’est pourquoi le permis d’exploitation de cet établissement ne sera pas rétabli tant que l’ACIA ne sera pas convaincue que l’usine peut produire des aliments propres à la consommation.

Hier, le syndicat représentant les travailleurs de l’usine a encore une fois mis en doute les compétences des inspecteurs de l’Agence auprès des média. L’ACIA tiens à rassurer tous les Canadiens et Canadiennes : les inspecteurs des aliments agissent en professionnels et sontdiligentsdansleur travail.

La priorité de l’ACIA, c’est la salubrité des aliments. Il importe à l’ACIA de travailler de concert avec les employés de l’usine XL Foods Inc., l’ACIA est résolue à entretenir un dialogue ouvert avec eux. L’ACIA estprête à collaborer avec le personnel de l’usine dans le but d’améliorer la salubrité des aliments. Voilà pourquoi l’Agence a tendu la main au syndicat à plusieurs reprises depuis son premier commentaire la semaine dernière, et ce dans le but d’avoir toute information ou faits pertinents qu’il pourrait détenir. L’ACIA n’a pas reçu de réponse à ce jour.

Par ailleurs, l’ACIA aimerait apporter certaines précisions concernant les procédures de vérification des pays étrangers. Le Canada et les États-Unis, à titre de partenaires commerciaux, font respectivement des vérification des systèmes de salubrité des aliments de l’autre pays, et ce, de façon régulière. Le Canada vérifie régulièrement les usines de transformation américaines, et l’ACIA fait le même genre d’observations que font les vérificateurs américains qui évaluent les usines canadiennes. Ce qu’il faut retenir, c’est quel’on intervient immédiatement lorsqu’un problème lié à la salubrité des aliments est découvert qu’il soit relevé lors d’une inspection ou lors d’une vérification. C’était le cas pour les vérificationsfaites au cours des dix dernières années – et cela demeure ainsi aujourd’hui.

L’usine XL Foods Inc. a fait l’objet de vérifications de pays d’étrangers dix fois au cours des trois dernières années. Elle a, à chaque fois, montré qu’elle était à la hauteur de leurs attentes et qu’on pouvait avoir confiance dans les activités de surveillance de l’ACIA. C’est seulement au cours des dernières semaines que l’usine s’est vue suspendre ses activités d’exportation.

L’ACIA aimerait rappeler à tous quel’usine n’ouvrira pas ses portes tant que l’Agence ne sera pas satisfaite que les contrôles de salubrité des aliments sont efficaces et effectués de manière constante. Lorsqu’on permettra à l’usine de reprendre l’exploitation, elle pourra retourner à ses opérations habituelles, mais sous l’étroite surveillance de l’ACIA, qui maintiendra ce niveau de surveillance aussi longtemps qu’elle le juge nécessaire.

Questions et réponses
Rappel de certains produits de XL Foods Inc., établissement no 38, Brooks (Alberta)

———————————

You may also want to know:

Leave a Reply